La sélection 2020


8+4 - PARIS

Philippe Favier, Vera Molnar, ClaireTrotignon

GALERIE AL/MA - MONTPELLIER

Tjeerd Alkema, Suzy Lelièvre, Arnaud Vasseux

GALERIE C - NEUCHÂTEL / PARIS

Mathieu Dufois, Sophie Jodoin, Jean-Christophe Norman

GALERIE VALERIA CETRARO - PARIS

Pierre Weiss

GALERIE LAURENT GODIN - PARIS

Marc Couturier, Gérard Traquandi, Mika Rottenberg

GALERIE BERNARD JORDAN - PARIS / ZURICH / BERLIN

Aristide Bianchi, Nina Childress

GALERIE MAUBERT - PARIS

Nicolas Daubanes, Sara Favriau

GALERIE PLEIN-JOUR – DOUARNENEZ

Riona Morikawa, Ryotaro Shin, Sugawara Yasumasa, Kenji Yoshikawa

GALERIE CATHERINE PUTMAN - PARIS

Antoine Marquis, Frédéric Poincelet

GALERIE MICHEL REIN - PARIS / BRUXELLES

Michele Ciacciofera, Dan Perjovschi, Anne-Marie Schneider, Franck Scurti

GALERIE VACHET-DELMAS - SAUVE

Yoann Estevenin, Thomas Henriot

GALERIE EVA VAUTIER - NICE

Ben, Joseph Dadoune, Gregory Forstner, Natacha Lesueur, Gérard Panighi

GALERIE NADJA VILENNE - LIÈGE

Valérie Sonnier

MAGNIN-A

Frédéric Bruly Bouabré, Houston Maludi, George Lilanga, Marcel Miracle

Artiste invitée

Victoire Barbot

Cartes blanches

#7 clous chez Patrick Raynaud (Marseille) Carlos Kusnir / Michel Dector, Camila Oliveira Fairclough, Stefan Nicolaev, Wilfrid Almendra, Charlie Vérot.
L’American Gallery (Marseille) en collaboration avec L’artprendl’air autour du projet Le Nouveau Jeu de Marseille Marseille Design Méditerranée le dessin contemporain dans le design.
Avec la participation de l’atelier Tchikebe, maison d’édition et imprimerie spécialisée dans les tirages d’art.

Dessin vidéographique

Programmation Jan-philipp Fruehsorge The Drawing Hub

Programmation associée

Frac Provence-Alpes Côtes d’Azur : expositions de Michèle Sylvander, Juste un peu distraite et de Maïte Álvarez, Atlas de nuit

La Saison du Dessin 2020

Initiée par Paréidolie, elle prolonge le salon avec un focus sur le dessin dans 22 lieux partenaires à Marseille et sur le territoire, de fin août à fin décembre 2020.



8+4 - Paris

36, rue de Turin 75008 Paris


Vera Molnar


À 96 ans, Vera Molnar occupe désormais une place singulière dans l’histoire de l’art pour avoir été une pionnière d’une pratique explorant les rapports entre art et ordinateur. Au sein de son corpus, un thème émerge particulièrement : la Montagne Sainte-Victoire. Cette formation rocheuse qu’elle considère comme l’un des rares exemple naturel et déformé d’une équation mathématique (courbe de Gausse) est devenu le thème de mille variations, soit dictées à l’ordinateur soit, au contraire, réalisées librement à la main. Au coeur du stand, nous présenterons sur le mur principal un ensemble de dessins provenant de l’atelier de l’artiste, réalisés au crayon, avec des papiers déchirés ou à la gouache. Ils répondront à quelques dessins à l’ordinateur déclinant dans des couleurs vives ce motif si célèbre dans l’histoire de l’art. Avec près d’une vingtaine d’oeuvre de différents formats et techniques, cette présentation exceptionnelle préfigure les divers hommages qui vont lui être consacrés dont une exposition lors de la prochaine biennale de Venise.


Philippe Favier 


De Philippe Favier, on connait essentiellement ses détournements d’objets anciens glanés dans les brocantes, objets qu’il rectifie, peint, rehausse de couleurs ou de dessins. Or, Philippe Favier reste avant tout un extraordinaire dessinateur comme en atteste les débuts de sa carrière ou il se singularisait par un trait sans repentir et iconoclaste lui permettant de déployer un bestiaire de monstres, squelettes, glyphes ou lutins. Comme pour mieux surprendre voire égarer son public, ses pas l’ont conduit à se passionner pour les paysages, ou plus exactement le souvenir et la mémoire qu’on peut en avoir. À partir de papier carbone lui masquant que ce qu’il réalise, il dessine en aveugle les étendus de quelques lieux autrefois contemplés. La ligne d’horizon y devient traits ondulant, plaines, collines ou amorces de montagne. Telles des ponctuations ou des notes sur une longue partition, surgissent des rochers, des végétaux, des arbres ou de simples buissons. D’un extrême raffinement, ces dessins originaux parlent avant tout de ce rapport sensible et mémoriel que nous établissons avec notre univers et plus particulièrement avec les paysages. Une quinzaine de ces dessins au carbone seront présentés.


Claire Trotignon 


Au contraire des deux autres artistes, Claire Trotignon ne se réfère pas à des lieux existants. Ce qu’elle construit à travers ses collages rehaussés de dessins et d’encres colorés, ce sont des paysages génériques condensant en une même représentation différents temps. Cette jeune artiste s’est en effet fait connaitre depuis une dizaine d’années par son utilisation de fragments de gravures anciennes qu’elle assemble dans des compositions éthérées ou le vide compte plus que les éléments rassemblés. Les textures de traits gravés d’où surgissent souvent quelques arbres solitaires servent alors de base à des représentations éclatées qu’elle rehausse d’architectures utopiques dessinées. Entre réminiscence du poids de notre passé et espoir envers les promesses de notre futur, ces paysages parlent avant tout de notre présent et de cette impossibilité qui nous est imposée de tisser encore des liens profonds entre notre culture et la nature. Chez Claire Trotignon, le paysage devient le symbole d’une perte mais aussi la possibilité d’une compréhension inédite de notre réel, y compris dans sa dimension la plus métaphorique.



Galerie Al/Ma - Montpellier

5 rue du Plan du Palais — Montpellier

Créée en 2002 par M.Caroline Allaire-Matte, la galerie AL/MA se définit par une ligne éditoriale proche du Minimalisme.
Le projet rassemble trois sculpteurs qui ont une pratique systématique du dessin : Tjeerd Alkema a élaboré une œuvre caractérisée par l’anamorphose. Suzy Lelièvre emprunte sa méthodologie au design pour produire un nouveau lexique géométrique. Quant aux processus expérimentaux d'Arnaud Vasseux, ils interrogent les mécanismes naturels, associant hasard et rigueur du protocole.

Tjeerd Alkema



Suzy Lelièvre




Arnaud Vasseux




Galerie C - Neuchâtel / Paris

Esplanade Léopold-Robert 1A Ch–2000 Neuchâtel

La Galerie C est un espace d’art contemporain indépendant à Neuchâtel (Suisse), crée en 2011 par Christian Egger. Une antenne parisienne ouvre à l’automne 2020 au 6 rue Chapon.
Aspirant à des échanges sincères avec son public, elle s’engage auprès de ses artistes en collaborant étroitement avec eux et pour eux. Elle célèbre la rencontre et le dialogue à travers une pluralité de médiums et des prises de risque, en présentant des univers authentiques et singuliers établis à travers des démarches qui lui semblent avant tout fondamentales.
La Galerie C présente le travail de Mathieu Dufois, Sophie Jodoin et Jean-Christophe Norman.
En fouillant les images à la manière d’un archéologue, Mathieu Dufois en explore les strates, les recomposent et superposent les temporalités. La dimension identitaire plurielle du corps - culturel, politique, matériel, visuel ou écrit - est interrogée par Sophie Jodoin à travers les manifestations du féminin, de la perte et du langage.
Dans le mouvement du geste de la main qui écrit, que Jean-Christophe Norman se fascine d’une accumulation vouée à s’effacer. L’essence de son travail se traduit dans la radicalité du faire, qui ne se donne pas à voir mais qui existe grâce à l’engagement de l’imaginaire de celui qui regarde.

Mathieu Dufois


Né en 1984 à Chartres, Mathieu Dufois vit et travaille à Tours. Entre 2002 et 2007, il étudie les arts-plastiques à l’Ecole des Beaux-arts du Mans. Après l’obtention de son diplôme, il travaille dans les Cours d’Assises afin de réaliser des portraits d’accusés pour les journaux locaux. Il s’agissait déjà, par le dessin, de chercher à retranscrire la mémoire d’une scène, d’un événement, d’une per-sonne. C’est en 2008, lors de sa participation à la Biennale de Mulhouse, qu’il obtient le premier prix de la Jeune Création. Dès lors, son travail est diffusé dans différents lieux d’art dont le CRAC de Sète, ou encore le CCCOD de Tours et la Galerie de l’Etrave à Thonon-les-Bains. Ses oeuvres ont été également présen-tées dans différentes foires telles que Drawing Now, Art Paris ou l’Armory Show. Depuis 2010, une forte collaboration se créée avec le musicien Marc Hurtado dont celui-ci compose la bande-son de ses films situés entre l’animation et l’expérimental.



Sophie Jodoin


Née en 1965 à Montréal, Sophie Jodoin vit et travaille à Montréal.
La pratique de Sophie Jodoin interroge les manifestations du féminin, de l’intime, de la perte, de l’absence, et du langage. Ses recherches actuelles et passées sondent les relations entretenues à l’endroit de la dimension identitaire plurielle du corps, qu’elles soient culturelles, politiques, matérielles, visuelles ou écrites. Le fruit de ses recherches l’a conduite vers une approche plus conceptuelle à l’endroit du corps comme sujet et du dessin comme pratique par le biais de l’installation, du collage, de la photographie, du texte, de la vidéo et de la re-contextualisation d’objets trouvés.



Jean-Christophe Norman

Né en 1964, Jean-Christophe Norman vit et travaille à Marseille. Depuis plus d’une dizaine d’années, il s’est engagé dans un travail protéiforme, dont les fondements sont basés sur la répétition, l’écriture et la marche, tant mentale que physique.




Galerie Valeria Cetraro - Paris

16 rue Caffarelli. 75003 Paris

Pierre Weiss




Galerie Laurent Godin - Paris

36 bis rue Eugène Oudiné 75013 Paris 

Diplômé des Beaux Arts de Lyon en 1990, Laurent Godin a travaillé plusieurs années aux côtés du galeriste Roger Pailhas, à Marseille puis à Paris. En 1993, aux côtés de Pontus Hulten, il est en charge du parc de sculpture «Devant le Futur» en Corée de Sud ou il passera plus d’une année. Entre 2000 et 2005, il sera nommé Directeur du Centre d’art contemporain de la Ville de Lyon «Le Rectangle», ou il organisera notamment, des expositions inédites de Wang Du, l’Atelier Van Lieshout, Stephan Balkenhol, Anselm Kiefer...
En 2005, il est le commissaire et l’organisateur d’une grande exposition de sculpture en Chine à Jinan dans laquelle figure Daniel Buren, Pierre Huyghe, Anne Veronica Janssen... Convaincu du rôle essentiel des galeries auprès des artistes, il fonde en 2005, sa propre galerie, avec pour seul capital la confiance et le soutien de nombreux artistes.
Ouverte dans le Marais à quelques mètres du Centre Pompidou, la galerie ouvre un second espace dans le 13e arrondissement en octobre 2015 avant d’y déménager en Septembre 2017. Ce second espace de 500 m2, situé en dehors du circuit classique des galeries d’art, doit se comprendre comme une invitation à prendre le temps, à repenser notre relation aux oeuvres et aux expositions.
La galerie représente aujourd’hui une vingtaine d’artistes émergents et établis, dont le travail a pour point commun de participer à la discussion et à l’évolution de l’art contemporain, avec une attention particulière portée sur les champs politiques et socio-culturels.
La Galerie Laurent Godin représente également ses artistes dans les foires d’art contemporain parmi les plus importantes, à New York, Miami, Bruxelles, Cologne, Paris ou encore Genève.

Marc Couturier


Gérard Traquandi


Mika Rottenberg




Galerie Bernard Jordan - Paris / Zurich / Berlin

Aristide Bianchi


Nina Childress




Galerie Maubert - Paris

20, rue Saint-Gilles 75003 Paris

Florent Maubert et Charles Rischard ont créé la Galerie Maubert en 2010. Avec une formation académique autour des arts visuels et de la danse contemporaine, ils mènent un travail de prospection orienté vers la création contemporaine. Ces artistes, émergents ou déjà reconnus par le monde de l’art, questionnent avant tout des thèmes qui jalonnent l’histoire de l’art et deviennent les fondements de nos sociétés contemporaines. Ces artistes sont accompagnés intellectuellement, financièrement et surtout humainement au plus proche par l’équipe de la galerie.

À Flot
Pour Paréidolie 2020, la Galerie Maubert a choisi de présenter des œuvres produites pendant le confinement.
Sara Favriau présentera un ensemble de dessins réalisés dans le cadre de son projet de “navigation” entre la Villa Noailles et la Fondation Carmignac.
Nicolas Daubanes, qui bénéfice cet été de deux expositions solo L’huile et l’eau au Palais de Tokyo et Nomen Nescio au Château d’Oiron, a également produit un ensemble de dessins de bateaux prisons réalisées à la limaille de fer sur papier et sur verre.

Nicolas Daubanes


Sara Favriau



Galerie Plein-Jour – Douarnenez

4 rue Eugène Kérivel (Place des Halles) 29100 Douarnenez

La galerie Plein-jour est située dans le centre-ville de Douarnenez, cité sardinière du sud-Finistère foisonnante de vie artistique et culturelle.
La vingtaine d’expositions déjà  présentées, entre rigueur de l’Art Géométrique et spontanéité de l’Art Brut, définissent un rapport au monde qui n’en évacue ni le chaos et l’informulé, ni la nécessité d’en donner sens.
Dans le cadre de l’édition 2020 de Paréidolie, la galerie Plein-jour souhaite mettre à l’honneur la vitalité du dessin d’Art Brut japonais dans sa déclinaison la plus pop et hautement expressive. Masques de catcheurs (Kenji Yoshikawa), super-héros (Sugawara Yasumasa), trajets ferroviaires (Ryotaro Shin), champs d’écriture imaginaire (Riona Morikawa) décrivent, avec des matériaux d’une extrême modestie et dans l’enthousiasme d’un être au monde farouchement libre et poétique, la vie sociale japonaise et son double : sa représentation médiatique.

Riona Morikawa


Ryotaro Shin


Sugawara Yasumasa


Kenji Yoshikawa




Galerie Catherine Putman - Paris

40 rue Quincampoix 75004 Paris

La galerie Catherine Putman est spécialisée dans les oeuvres sur papier d'artistes contemporains. Forte d’une activité d’éditeur d’art depuis les années 70, la galerie est, depuis plus de quinze ans, tournée vers le dessin contemporain.
Pour Paréidolie, la galerie a sollicité Antoine Marquis et Frédéric Poincelet afin qu’ils réalisent un projet spécifique. Complices de longue date, empreints d’une forte culture du dessin contemporain, entre eux échanges et discussions sont une véritable émulation.
Atemporels, les dessins d’Antoine Marquis oscillent entre un monde classique finissant empreint de culture française muséale et un autre plus populaire, faubourien et humoristique. Réalisés par report de poudre graphite sur toile, ses derniers paysages de cités brutalistes dans la nuit ou de manoirs-masures incarnent ces mondes en suspens.
Les paysages ont la part belle dans les dessins de Frédéric Poincelet. Urbains, campagnards ou sauvages, ils offrent une promenade dans une succession de lieux mystérieux, à l’abandon. Des paysages imaginaires qui sont réalisés au stylo à bille, avec une minutie ultra-réaliste. Une rupture de l’espace, un détail étrange nous déconcertent, et les couleurs ajoutent à ce côté irréel.

Antoine Marquis


Frédéric Poincelet




Galerie Michel Rein - Paris / Bruxelles

42 rue de Turenne 75003 Paris
Washington rue/straat 51A 1050 Brussels

Fondée en 1992, Michel Rein est une galerie d’art contemporain située à Paris et à Bruxelles.
Michel Rein accompagne des artistes français ou internationaux de générations différentes, établis ou émergents.
Reconnus par les collections privées et institutionnelles et régulièrement invités lors des grandes manifestations internationales, les artistes de la galerie interrogent avec poésie les enjeux du monde contemporain.
Nous avons choisi 4 artistes pour lesquels le dessin est une pratique essentielle, voire quasi exclusive.

Michele Ciacciofera


Dan Perjovschi

Anne-Marie Schneider


Franck Scurti



Galerie Vachet-Delmas - Sauve

2 Rue de l'Évêché, 30610 Sauve

Le trait se décline en des aller-retours incessants entre le réel et l’imaginaire.
Chez Yoann Estevenin, il prend sa source dans l’esprit de l’artiste, inventant des formes alimentées tant par le surréalisme que par une maîtrise parfaite de la gravure, en un tracé libre s’insérant dans le réel au moyen de ses médiums de prédilection, le crayon et le pastel. Ce geste n’est pas sans rappeler le principe des peintures magiques pratiquées dans les profondeurs des cavernes.
À l’inverse, le trait d’encre de Thomas Henriot prend son ancrage dans l’espace public à l’époque contemporaine, nourrit de symboles vernaculaires, d’architectures ou de paysages végétaux. Il réintroduit le réel au sein de l’imaginaire.
Le dialogue entre les deux artistes relève de ce double mouvement, mettant en scène les perpétuels voyages de l’âme entre la traversée du monde et son incarnation dans le territoire du papier.
La galerie défend le travail d’artistes confirmés et de jeunes talents, qui, à travers leur vision singulière, proposent une lecture du monde contemporain faite d’exigence, d’acuité, d’engagement, de dépassement des frontières, de partage des dimensions et des espaces.

Yoann Estevenin


Thomas Henriot




Galerie Eva Vautier - Nice

2 Rue Vernier, 06000 Nice

Ben, Joseph Dadoune, Gregory Forstner 


La galerie Eva Vautier a ouvert ses portes à Nice au printemps 2013 dans le quartier populaire alors en pleine reconstruction de la Libération, maintenant un des endroits les plus courus de la ville.
C’est avec l’ambition de donner accès au plus grand nombre à des œuvres d’art contemporain pointu qu’Eva Vautier choisit de présenter des artistes émergents et confirmés. Les artistes de la galerie peuvent également présenter des invités. L’exposition devient alors plurielle et un dialogue s’instaure. Ses présentations s’étendent également au travers de nombreuses expositions hors les murs.
La galerie abrite également une maison d’édition ayant pour objet, non seulement de produire des éditions limitées des artistes représentés mais également de permettre à un public plus large de s’offrir des œuvres stimulantes d’artistes de qualité.

Depuis sa création en 2013, la Galerie Eva Vautier présente des artistes confirmés de l’Ecole de Nice et Fluxus tout en soutenant de jeunes ar- tistes.
Pour Paréidolie 2020, nous vous proposons d’explorer l’Humain. Joseph Dadoune, avec la série DJINN, traite du mythe et du pouvoir de la croyance.
Natacha Lesueur présente des dessins inédits, hyper-réalistes, avec des reprises méticuleuses à la mine graphite, inspirés de sa pratique photo- graphique, passant de la fiction à la réalité.
Grégory Forstner dessine au fusain, d’un geste vif et expressif des gent- lemen à tête de mort, de cochon ou de chien, figures récurrentes du ré- pertoire iconographique de l’artiste, qui composent un univers étrange empreint d’allégories, touchant l’anthropomorphisme.
Gérald Panighi avec une imagerie soigneusement négligée et des pe- tites phrases du quotidien, qui par leur assemblage, provoquent un rire grinçant menant à une introspection, reflétant ainsi l’esprit de la nature humaine.
Enfin, à la recherche de la forme universelle, des dessins historiques de Ben.


Natacha Lesueur


Gérard Panighi




Galerie Nadja Vilenne - Liège

5, Rue commandant Marchand 4000 Liège

Valérie Sonnier



Magnin-A

118 Boulevard Richard-Lenoir 75011 Paris

La galerie MAGNIN-A a été créée pour promouvoir le travail d’artistes contemporains africains, dans de grandes expositions et foires.
Commissaire indépendant depuis 1985, André Magnin débute ses recherches sur l’art contemporain en Afrique subsaharienne à partir de 1986 pour l’exposition historique Magiciens de la terre, présentée en 1989 au Centre Pompidou et à la Grande Halle de la Villette, dont il fut Commissaire Adjoint. Puis il constitue la collection de la C.A.A.C.-The Pigozzi Collection de 1989 à 2009 et organise d’importantes expositions personnelles et collectives dans des musées et fondations du monde entier. En 1996, il rencontre Philippe Boutté qui devient son proche collaborateur.
MAGNIN-A est un projet esthétique et politique, engagé aux côtés d’artistes venus de différents pays et cultures. Aujourd’hui, la galerie représente une trentaine d’artistes et leur a donné une plus grande visibilité sur le marché de l’art contemporain. Les artistes ont désormais intégré de grandes collections publiques et privées. Le travail d’André Magnin et de la galerie MAGNIN-A a activement contribué au marché de l’art contemporain africain.
La galerie collabore activement avec des musées et institutions pour concevoir des expositions et des publications. Nombreux sont ses artistes qui ont participé à des manifestations internationales comme la Biennale de Venise et Documenta de Kassel ... et ont été exposés dans des institutions internationales (Musée du Louvre, The Art Institute Chicago, Vitra Design Museum, Guggenheim Bilbao, The Museum of Fine Arts Houston, Grimaldi Forum Monaco, Tate Modern, Fondation Louis Vuitton, Fondation Cartier pour l’art contemporain, MoMA, Astrup Fearnley Museet...)

Frédéric Bruly Bouabré




George Lilanga



Marcel Miracle




Houston Maludi








 





La Saison du Dessin


MÉTROPOLE MARSEILLE-PROVENCE / RÉGION PACA
AOÛT / DÉCEMBRE 2020


À Marseille
Atelier Oxymore / The American Gallery / Galerie Polysémie / Le Cabinet d’Ulysse / FRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur / Voyons voir | art contemporain et territoire / Le Pangolin — AMPIL — QG Manifesta / Double V gallery / Atelier Hyph / Galerie Territoires partagés / Studio Fotokino / La Cartine — Le 33 / Invisible galerie / Galerie Dialogue / Galerie de la SCEP

Aux alentours :
Centre d'arts Fernand Léger — Port-de-Bouc / MAC Arteum — Châteauneuf-le-Rouge / Galerie Jean-Louis Ramand — Aix-en-Provence / Centre d’art contemporain intercommunal — Istres / Villa Tamaris — La Seyne-sur-Mer



Château de Servières
11-19 boulevard Boisson 13004 Marseille
+33 (0)4 91 85 42 78

contact@pareidolie.net

︎